Message
  • Le texte ci-dessous est une information pour aider à la résolution d'un problème avec le module BGMAX.
    Pour ne plus l'afficher, dans la configuration du module, mettre le paramètre 'Débug' = Non
    #OK# BGMAX - BgMax - WYNANTS:
    Same day 00:00 <= 00:59 <= 23:59
    Context:com_content+menuid=487+view=article+artid=80+catid=90
  • Image (abs): /home/intrapac/www/dissonances/images/bgmax/bg_erno.jpg
  • ----------------------------
  • head => <script type="text/javascript" src="http://www.intrapac.be/dissonances/modules/mod_bgmax/bgMax.min.js"></script><style type="text/css">body {background-color:#CFCFCF !important;}</style>
  • body => <script type="text/javascript">bgMax.init("http://www.intrapac.be/dissonances/images/bgmax/bg_erno.jpg", {position:"fixed",fadeAfter:0,fadeOptions:{duration:700,frameRate:30}});</script>
  • Le texte ci-dessous est une information pour aider à la résolution d'un problème avec le module BGMAX.
    Pour ne plus l'afficher, dans la configuration du module, mettre le paramètre 'Débug' = Non
    #OK# BGMAX - Marcel - BgMax:
    Same day 00:00 <= 00:59 <= 23:59
    Context:com_content+menuid=487+view=article+artid=80+catid=90
  • Image (abs): /home/intrapac/www/dissonances/images/bgmax/bg_marcel.jpg
  • ----------------------------
  • head => <script type="text/javascript" src="http://www.intrapac.be/dissonances/modules/mod_bgmax/bgMax.min.js"></script><style type="text/css">body {background-color:#CFCFCF !important;}</style>
  • body => <script type="text/javascript">bgMax.init("http://www.intrapac.be/dissonances/images/bgmax/bg_marcel.jpg", {position:"fixed",fadeAfter:0,fadeOptions:{duration:500,frameRate:30}});</script>

Biographie

Marcel Wynands

 

Né à Grivegnée (Liège) le 7 janvier 1943, Marcel Wynands est un réalisateur belge formé sur le tas avec une expérience de comédien professionnel. Il est à l'initiative de la création du Vidéobus qui deviendra le Centre Vidéo de Bruxelles dont il sera le responsable(CVB).

 

Marcel Wynands est défini comme un passeur. Il fait voyager les images, les sons et surtout les idées parce que, dit-il, il est souvent absolument nécessaire de ne plus croire les yeux ou les oreilles mais le cerveau. De fait, dans toutes ses productions, les idées s'échangent et se bâtissent, la parole circule et se partage équitablement, le tout suscite la réflexion du spectateur.

 

Marcel Wynands filme peu les intervenants de ses films. Il écoute leur voix, les dissocie des corps des orateurs et les superpose à une bande originale constituée d'une multiplicité de lieux décrivant l'environnement et le contexte des témoins. Les voix sont moins celles des individus que des corps sociaux. L'utilisation des voix off est une procédé qu'il apprécie; la plupart de ses films débutent par des voix non identifiées.

 

Les films de Marcel Wynands, jamais réduits à la fonction de simples porte-parole, se donnent à voir comme de véritables catalyseurs de relations. Bien entendu, on est loin du plaisir cinématographique esthétisant mais l'enjeu n'est pas celui-là. Dans cette démarche originale de distribution de la parole aux groupes qui en sont souvent dépourvus, il fait preuve d'une visée encore plus particulière, plus personnelle : les problèmes dont il rend compte ne sont pas liés à l'affirmation d'une identité (comme c'est souvent le cas des projets qui s'intéressent aux « minorités ») mais sont relatifs à la recherche d'une équité, d'une place dans le monde : des jeunes d'Anderlecht squattant la place du quartier aux problèmes de territoire israélo-palestiniens en passant par les enfants du divorce ballottés d'une ville à l'autre selon les semaines, chacun cherche sa place. Et Marcel Wynands sait que le partage des terres passe par la parole.

Informations supplémentaires