Message
  • Le texte ci-dessous est une information pour aider à la résolution d'un problème avec le module BGMAX.
    Pour ne plus l'afficher, dans la configuration du module, mettre le paramètre 'Débug' = Non
    #OK# BGMAX - Paul - BgMax:
    Same day 00:00 <= 00:57 <= 23:59
    Context:com_content+menuid=509+view=article+artid=104+catid=88
  • Image (abs): /home/intrapac/www/dissonances/images/bgmax/mahoux_bg.jpg
  • ----------------------------
  • head => <script type="text/javascript" src="http://www.intrapac.be/dissonances/modules/mod_bgmax/bgMax.min.js"></script><style type="text/css">body {background-color:#CFCFCF !important;}</style>
  • body => <script type="text/javascript">bgMax.init("http://www.intrapac.be/dissonances/images/bgmax/mahoux_bg.jpg", {position:"fixed",fadeAfter:0,fadeOptions:{duration:500,frameRate:30}});</script>

Les pastels

«  J’ai les sens particulièrement éveillés, je jouis de tout, je sens tout. Je suis passif, en état de réception permanente. Je vis vraiment tout le temps. La lumière, les émotions, cet instant où vous me parlez, s’enregistrent, se fixent dans une gelée, cette réserve où s’accumulent les souvenirs. », dit Claude Simon, en 1988, lors d’une conférence intitulée : « Le rôle amoral de la culture ». Les pastels, pour Paul Mahoux, c’est un peu ça. Faire quelque chose de cette gelée à l’aide de ce matériau dont on ne parle généralement que dans sa forme adjective à connotation très péjorative, dans le sens où cet outil ne permettrait de traduire qu’un rapport au monde obligatoirement doucereux et délicat, plutôt sucré . Pourtant, chez Mahoux, c’est la violence et la plénitude du monde qui sont évoqués. Un monde non seulement sucré, mais également salé, amer, et acide. Dans une écriture rapide, directe, il ne tente pas de masquer le plaisir très physique et sensuel que lui procure le pastel pour fixer ces instants de mémoire. En toute amoralité.

 Rosita Pauquet, 2009

Informations supplémentaires