Message
  • Le texte ci-dessous est une information pour aider à la résolution d'un problème avec le module BGMAX.
    Pour ne plus l'afficher, dans la configuration du module, mettre le paramètre 'Débug' = Non
    #OK# BGMAX - Paul - BgMax:
    Same day 00:00 <= 00:57 <= 23:59
    Context:com_content+menuid=507+view=article+artid=102+catid=88
  • Image (abs): /home/intrapac/www/dissonances/images/bgmax/mahoux_bg.jpg
  • ----------------------------
  • head => <script type="text/javascript" src="http://www.intrapac.be/dissonances/modules/mod_bgmax/bgMax.min.js"></script><style type="text/css">body {background-color:#CFCFCF !important;}</style>
  • body => <script type="text/javascript">bgMax.init("http://www.intrapac.be/dissonances/images/bgmax/mahoux_bg.jpg", {position:"fixed",fadeAfter:0,fadeOptions:{duration:500,frameRate:30}});</script>

Les gouaches

Dans l’image, il y a une image, qu’une autre image porte à bout de bras. Celui qui s’agite autour du portrait d’un chef, le voici réduit à sa plus simple expression : le visage et le corps contenus tout entiers dans deux couleurs en aplat. Quant au portrait, il a gagné en aura ce que l’autre a perdu, ses traits se déplacent imperceptiblement, entourés d’un halo blanchâtre. Désormais, on ne sait plus très bien qui brandit qui, et quel est, de qui brandit ou est brandi, le plus chimérique, le plus réel. Repaire d’illusions, dans lequel les illusions sont nos seuls repères.

Pascal Leclercq, Sur la peinture de Paul Mahoux, in Flux-news, octobre 2006.

Informations supplémentaires